Publié par : fsivry | 6 juin 2019

« ENVIE de LIRE »_programme de rencontres du 10 au 13 juin

La semaine prochaine à la librairie-scop « Envie de Lire » (16 rue Gabriel Péri – 94200 Ivry-sur-Seine / (métro ligne 7 – RER C – vélib) :

Mercredi 12 juin à 19h30 : Rencontre avec Carlos Reyes et Rodrigo Elgueta autour de « Les années Allende » (éditions Otium, 2019)

Voilà la dernière parution des éditions Otium et pas des moindres. Après la belle découverte que fut « Même si c’est la nuit » de Kamel Khélif, le mois dernier dans la collection « Au sans pareil », voici venu « Les années Allende » qui comme pour « Peintures de guerre » est un ouvrage de la collection « Historietas ». C’est pour, comme qui dirait, annoncer la couleur, que l’on fait l’énumération de ces parutions !

Carlos Reyes et Rodrigo Elgueta nous emmènent dans ce qu’ils appellent très justement:« les années Allende ».
Août 1970 le Chili est en ébullition, Allende tente d’installer la voie socialiste par les urnes, qu’il remportera. Un journaliste américain est envoyé sur place pour être témoin des évènements, il y restera trois ans. L’occasion pour nous lecteur d’être aux premières loges de ces années d’espoirs, de questionnement et de luttes quotidiennes. Si le 11 septembre 1973 reste en mémoire, il est important de faire le point sur les années précédant cette date fatidique.
C’est ce que nous vous invitons à faire avec les auteurs lors de cette rencontre.

Jeudi 13 juin à 19h30 : Rencontre avec Karima Lazali autour de « Le trauma colonial: une enquête sur les effets psychiques et politiques contemporains de l’oppression coloniale en Algérie »(éditions La Découverte, 2018)

Hormis les travaux de l’intellectuel et psychiatre anticolonialiste Franz Fanon sur les effets de la colonisation en Algérie, des œuvres comme celles de Kateb Yacine, Mohammed Dib, Mouloud Mammeri, et d’autres encore, l’expérience du « trauma colonial » semble encore comporter des zones d’ombre. Partant de sa pratique de psychanalyste et de psychologue clinicienne, exerçant entre la France et l’Algérie, Karima Lazali viendra nous parler d’un livre important, fruit d’une enquête minutieuse et d’une analyse pluridisciplinaire mêlant histoire, psychanalyse et littérature. Une soirée pour tenter de mieux cerner les « blancs de mémoire et de parole », le sentiment d’ « effacement » et de « disparition », pour tenter d’en faire émerger un « butin de guerre »…

 

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :