Publié par : fsivry | 27 mars 2018

INCINÉRATION DES DÉCHETS ET SANTÉ_réunion publique le 5 avril

Le Collectif « 3R » (Réduire, Recycler, Réutiliser) vous invite à une réunion publique sur les dangers des « perturbateurs endocriniens, polluants cancérigènes, etc ».

Mais qu’est-ce qu’un perturbateur endocrinien? Comment agit-il sur notre santé? Quelle interaction avec les autres polluants? Quel est le rôle des particules fines? Comment s’en prémunir?

Pour en savoir plus, le Collectif 3R organise une

Réunion publique d’information

Jeudi 5 avril 2018 à 19h
Salle Robespierre

2 rue Robespierre 94200 Ivry-sur-Seine
(Métro Mairie d’Ivry ou RER C Ivry-sur-Seine)

avec :
André CICOLELLA, président du Réseau Environnement Santé, qui a réussi à faire interdire le Bisphénol A dans les biberons et milite pour des « villes et territoires sans perturbateurs endocriniens ».
Philippe CHAMARET, directeur de l’Institut éco-citoyen de Fos-sur-Mer, institut qui mène un travail scientifique remarquable notamment sur les particules ultrafines et les effets cocktail des polluants industriels.

Rôle des perturbateurs endocriniens

Les habitants d’Ivry-sur Seine et des communes avoisinantes vivent sous les rejets polluants des cheminées de ce qui a été longtemps le plus gros incinérateur de déchets d’Europe (capacité 700 000 t).

Seuls quelques uns des produits toxiques qui s’échappent dans l’air que nous respirons sont réglementés, dont les dioxines chlorées, et encore les normes sont-elles définies selon des critères techniques autant que sanitaires. L’OMS par exemple ne fixe aucune limite acceptable aux dioxines qui sont des polluants cancérigènes et des perturbateurs endocriniens. Associés à la baisse de qualité du sperme, aux malformations congénitales, à une puberté précoce, à l’obésité ou à l’autisme, «les perturbateurs endocriniens ne sont pas des substances comme les autres, rappelle André Cicolella, le président du RES (Réseau Environnement Santé). Il faut les éliminer à la source, car on ne peut pas les gérer par la dose. »

Le Collectif 3R (Réduire, Réutiliser, Recycler) regroupe les associations
favorables aux solutions alternatives à l’incinération.

Il réclame depuis plusieurs années au Comité de suivi de site de l’usine Ivry-Paris XIII la surveillance régulière des nouveaux polluants, non encore réglementés, comme les particules fines et ultrafines, ainsi que les dioxines bromées. Celles-ci, qui se forment par combustion des retardateurs de flamme présents dans de très nombreux produits du quotidien (plastiques, tissus, mousses, électronique,…) sont des toxiques aussi puissants que les dioxines chlorées. La seule mesure que nous avons pour Ivry date de 2013, et était très inquiétante: elle dépassait de 3 à 4 fois le niveau réglementaire des dioxines chlorées.

Venez nombreux le 5 avril pour vous informer
et échanger
avec 3R et ses invités !

Voir l’affiche : Soirée 3R « Incinération des déchets et dangers »

Suivre 3R :     http://collectif3R.org       collectif3R@gmail.com      twitter.com/Collectif3R         facebook.com/Collectif3R

 

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :