Publié par : fsivry | 27 mars 2017

Cette semaine à la Librairie « Envie de Lire »_28 et 30 MARS

« Envie de lire » (16, rue Gabriel Péri, 94200 Ivry-sur-Seine)

vous propose demain mardi 28 mars à 19 h 30, une

Rencontre avec Julien Brygo et Olivier Cyran
autour de leur ouvrage
« Boulots de merde ! Du cireur au trader.»
Enquête sur l’utilité et la nuisance sociale des métiers

Alors que les dernières mesures de la désormais tristement célèbre loi «Travaille !» entraient en vigueur au 1er janvier 2017, les journalistes Olivier Cyran et Julien Brygo sont allés enquêter sur la loooongue chaîne des boulots de merde.
Des pratiques déshumanisantes du « Lean management » au développement du syndrome de Stockholm, c’est avec amertume qu’ils rendent compte dans cet ouvrage de l’expansion de la sphère du «larbinat».
En prenant le parti de l’enquête sociale, les auteurs nous plongent dans le quotidien de travailleurs et travailleuses soumis aux statuts d’emploi précaires à n’en plus finir, aux conditions et horaires de travail éreintants, aux implacables techniques managériales d’optimisation, en remarquant que « le marché du travail est structuré par cette tendance lourde au délabrement des métiers à forte valeur sociale ».
Du cireur de chaussures aux agents de sécurité d’une entreprise chargés de surveiller et (surtout) punir les migrants à Calais, du distributeur de prospectus au « personal shopper », difficile de sortir indemne de cet impitoyable monde du travail…

ET…    jeudi 30 mars à 19 h 30

Projection du film
« Dis-leur que j’existe,une histoire sahraouie »

Depuis maintenant 42 ans, le peuple Sahraoui lutte pour la reconnaissance de l’occupation de son territoire par le Maroc.
En 2010, 20 000 Sahraouis investissent le camp Gdeim Izik au Sahara Occidental pour protester contre cette occupation. La veille de la manifestation, vingt-quatre militants Sahraoui dont Ennaâma Asfari, sont enlevés.
Torturés par la suite, des aveux leur seront soutirés afin de les accuser de meurtres de policiers lors d’un procès devant les tribunaux militaires.
L’ACAT (Association des chrétiens pour l’abolition de la torture) portera plainte pour violation des droits humains devant l’ONU, l’appel devient donc possible…
Le film « Dis leur que j’existe » est un travail de fourmis pour récupérer les paroles des prisonniers et les faire connaître au plus grand nombre. C’est le combat de la reconnaissance de leur innocence, mais surtout la lutte pour leur terre.

Lors de cette semaine, nous exposons le travail photo réalisé par Rogerio Ferrari lors de sa visite des camps du Sahara occidental, dans les murs de la librairie..

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :