Publié par : fsivry | 2 mars 2014

« Prochain « RV du FSI » : Gaz de schistes ! 20 fév. 2014

Le prochain rendez-vous du FSI aura lieu le :

jeudi 20 mars 2014 à 20h

au local du Forum Social à Ivry

(10 promenée Gérard Philippe  (R. de CH. du C. C.  Jeanne Hachette), 94200 Ivry-sur-Seine
(M° »Mairie d’Ivry » (ligne7)

« Pourquoi s’opposer à l’exploitation des gaz de schistes ? »

Guillaume Martin, militant d’Attac-Essonne, engagé dans la lutte contre l’exploitation des gaz et huile de schiste, vient nous expliquer le sujet et en débattre avec vous.

Le sujet vous concerne ! Venez vous informer et débattre pour protéger votre avenir et celui de vos enfants !

et si le cœur vous en dit, on fera une petite auberge espagnole !

« Partie des états unis, l’exploitation des gaz et huiles de schistes
gagnera-t-elle la France et le bassin parisien ?

L’exploitation des gaz et huiles de schiste par fracturation hydraulique, seule technique disponible aujourd’hui, est interdite par la loi Jacob du 13 juillet 2011. En 2013, cette loi a été attaquée par la société texane Schuepbach qui a déposé une question prioritaire de constitutionalité. Si le conseil constitutionnel a confirmé la loi et débouté Schuepbach, il faut rester vigilent : Les « richesses » du sous-sol de l’Ile-de-France suscitent les appétits des pétroliers qui ne désarment pas et exercent toujours leurs pressions pour lever les barrières législatives à l’exploitation des gaz et huiles de schiste.

POURQUOI S’OPPOSER A L’EXPLOITATION DES GAZ ET HUILE DE SCHISTES ?

la fracturation hydraulique génère des dommages et des risques pour l’environnement et la santé : usage excessif des ressources en eau, pollution des nappes phréatiques et de l’air, séismes, émissions de gaz à effet de serre, etc.

l’exploitation des puits implique un trafic incessant de camions pour acheminer l’eau, les produits chimiques, le sable, le pétrole, etc.

l’exploration des ressources fossiles diffère la question de la transition énergétique.

l’exploitation des gaz de schistes cache une bulle spéculative : le rendement d’un puits de gaz de schiste diminue de 60 à 90% après une année d’exploitation. Dès qu’un forage s’épuise, les compagnies doivent se dépêcher d’en creuser d’autres pour maintenir leur niveau de production et rembourser leurs dettes…jusqu’au jour où elles ne seront plus en mesure de le faire. S’ensuivra alors une nouvelle crise financière ! 

Pour ne plus croire aux mensonges de ceux qui ont intérêt à cette exploitation, venez nombreux vous informer et débattre le 20 mars au local du Forum social à Ivry…

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :