Publié par : fsivry | 17 mai 2013

CinéSolidaires13 (25 et 26 Mai à Ivry)

CinéSolidaires13 vous invite à son 2e Festival sur le thème de la classe ouvrière dans le monde, festival de films militants organisé par l’Union Locale Solidaires Paris des 5ème et 13ème arrondissements

CinéSolidaires13 (25 et 26 Mai à Ivry)

Dans les locaux des syndicats cheminots de Paris Sud-Ouest
1bis, avenue Pierre Sémard – Ivry-sur-Seine

Bus : Ligne 27, arrêt « Porte de Vitry », Ligne 132, arrêt « Rue des Jardins », Ligne PC2, arrêt « Porte de Vitry » / Métro : Ligne 7, station « Porte d’Ivry », Ligne 14 ou RER C, station « Bibliothèque François Mitterrand » / Tramway : ligne T3a, station « Maryse Bastié »
À pied, à partir de la station « Bibliothèque François Mitterrand » : sortir rue du Chevaleret, un itinéraire fléché sera mis en place. Depuis la mairie d’Ivry, remonter l’avenue Danielle Casanova, puis l’avenue Pierre Sémard.

« Dans le monde, la classe ouvrière en lutte  » :

Le capitalisme a toujours été un système économique mondial, mais jamais il n’a été autant internationalisé, jamais il n’a à ce point imposé son exploitation aux travailleurs/ses du monde entier, jamais il n’a déplacé autant d’usines, de personnes, de marchandises pour faire encore plus de profits. Un peu partout, le capitalisme crée du chômage, de la misère, de la précarité, détruit les services publics, les droits sociaux…

 Mais face à cela, les travailleurs/ses résistent, défendent leurs droits, créent des solidarités et inventent des alternatives sociales au capitalisme. C’est ce que l’on a pu voir ces dernières années dans les pays européens durement touchés par la crise (Grèce, Espagne, Portugal…), dans les pays arabes en révolution (Tunisie, Egypte…), dans différents pays d’Amérique Latine (Argentine, Mexique…), mais aussi en Chine, aux Etats-Unis ou en France.

Dès ses débuts, le syndicalisme a  lui aussi été international et surtout internationaliste, car le véritable syndicalisme, le syndicalisme radical de lutte, sait bien que la vraie frontière est celle qui passe entre les patrons et les salarié-e-s et que ce n’est qu’en s’unissant que les travailleurs-ses des différents pays pourront combattre le capitalisme et le remplacer par une société socialiste, démocratique et autogérée. 

C’est pourquoi, nous vous proposons de venir les 25 et 26 mai prochain à la 2e édition du « Festival CinéSolidaires13 », afin de vous informer et de débattre de ces expériences et de soutenir des initiatives de solidarité internationale.

 Plus d’information sur le site internet du festival CinéSolidaires13éme : http://cinesolidaires.info/ et sur Facebook : ciné solidaire paris 13ieme

 ENTRÉE GRATUITE

 Le Programme des 2 journées :

 Samedi 25 mai :

            Accueil à 13h.
           – 13h30-14h20 : projection de « Les dockers de Liverpool », de Ken Loach
            – 14h20-15h30 : Débat, « de Thatcher à Cameron, 25 ans de luttes sociales en Angleterre ».
            – 15h30-16h, pause buvette et librairie.
            – 16h-17h30 :  projection de « Ouvrières du monde », de Marie-France Collard.
            – 17h30-18h30 : Débat « face aux délocalisations et au capitalisme mondial, quelle riposte syndicale
                                              internationale ? ».  
            – 18h30-19h30 : pause repas.
            – 19h30-22h00 : projection de « Redeyef, le combat de la dignité » (sur la Tunisie) et d’un film sur Égypte,
                                              suivie du débat : « deux ans après, où en-sont les révolutions tunisienne et égyptienne ?

Dimanche 26 mai :

            Accueil à 12h30
            – 13h-14h : projection de « les 88 ; l’art de la grève », de Sophie Paviot, sur la grève des travailleurs sans-
                                  papiers dans le bâtiment en 2008.
            – 14h-15h : Débat : « lutte des travailleurs/ses sans-papiers et syndicalisme ».  
            – 15h-15h30, pause, buvette et librairie.
            – 15h30-17h : projection de « Catastroïka », de Katerina Kitidi et Aris Chatzistefanou, sur la situation
                                         en Grèce.
            – 17h-18h : Débat « entre crise économique et mobilisation sociale, quel avenir pour la Grèce ? ».
            – 18h-18h30 : pause.
            – 18h30-20h : projection de « Les femmes de la Bruckmann », de Isaac Isitan, sur une usine autogérée en
                                   Argentine.  
            – 20h-21h : Débat : « retour sur les expériences d’usines récupérées et autogérées en Argentine ».

Pendant les 2 jours : Table d’information syndicale, librairie, buvette et restauration légère assurées sur place. Exposition de photos sur des grèves et des luttes.

 

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :