Publié par : fsivry | 2 février 2011

LUTTE MONDIALE DES MIGRANTS_Vidéo-Conférence 07/02/11

Venez rejoindre la lutte mondiale que mènent les migrants du monde entier pour un développement décisif des droits de l’Homme en participant à la

vidéo-conférence  Lundi 7 février à 19h

Maison de la citoyenneté, 25 rue Jean-Jacques Rousseau – IVRYs/SEINE

(RER C Ivry sur Seine ou Métro Mairie d’Ivry)

A l’invitation des associations du Forum social à Ivry

http://www.fsivry.wordpress.com/           e-mail : fsi.ivry@free.fr

 Nous pourrons échanger en vidéo-conférence avec des animateurs de l’Assemblée mondiale des migrants qui se sera tenue du 3 au 4 février sur l’Ile de Gorée (ancien point de départ des esclaves) au Sénégal.

De Dakar, des participants à cette assemblée pourront nous informer sur ses résultats et dialoguer avec nous à partir de toutes nos questions.

Il sera possible également d’avoir quelques informations sur la première journée dédiée à l’Afrique au Forum Social Mondial à Dakar (voir http://fsm2011.org )

Côté Ivry, le débat sera animé, entre autres, par des migrants sans papiers en lutte.

Qu’est-ce que l’Assemblée Mondiale des Migrants ?

Du 2 au 4 Février 2011, se tient sur l’ile de Gorée( Sénégal) une Assemblée Mondiale des Migrants en vue d’amender et adopter la Charte Mondiale des Migrants

Voir : http://www.cmmigrants.org/goree/spip.php?article1

Quelques Extraits de cette page internet:

« La Charte Mondiale des migrants est un processus de restitution de la parole des migrants souvent confisquée. Il s’agit de permettre aux individus migrants à partir de leurs situations, leurs vécus et leurs trajectoires d’exprimer leurs visions du monde. L’idée est d’élaborer collectivement une charte de principes proclamant la liberté de circulation et d’installation des êtres humains sur l’ensemble de notre planète.

Ce processus est animé exclusivement par des migrants à titre individuel quelques soient leurs appartenances organisationnelles, culturelles, ethniques ou religieuses en vue de partager et de confronter leurs visions du monde dans le cadre d’une démarche collective et participative à l’échelle planétaire.

Ce projet est né d’une proposition d’un migrant « sans papiers » lors d’une lutte engagée par 120 familles ainsi que leurs enfants en 2006 à Marseille en vue d’obtenir des titres de séjour en France. A la suite, un collectif s’est constitué pour rédiger une Charte.

 2006-2008 : une phase d’écriture collective

La première proposition de Charte écrite à Marseille a été présentée au 2em Forum Social Mondial des Migrations en juin 2006 à Rivas Madrid (Espagne) et au premier sommet mondial des migrants latino-américains à Morelia au Mexique en mai 2007. Très rapidement nous nous sommes engagés à associer le maximum de migrants rencontrés à ces occasions dans la rédaction collective à l’échelle du monde d’une charte de principes à l’image de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme ou de la Charte des Responsabilités Humaines.

 2008-2010 : une phase organisationnelle

L’enthousiasme qui s’est manifesté à travers ces rencontres nous a permis de constituer, durant ces deux années, une coordination internationale ce qui a permis l’émergence d’autres propositions de chartes venant d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine.Au fil du temps, cette coordination de migrants s’est consolidé et a permis la naissance de 4 coordinations continentales : la coordination Européenne, Africaine, Asiatique et Latino Américaine. …..A partir de ces 4 propositions de Charte, un groupe de travail émanant de la coordination internationale a élaboré une synthèse en cours de diffusion depuis le mois de septembre 2010 dans toutes les assemblées locales afin de relancer la discussion à l’échelle mondiale en vue la discussion finale de février 2011.

Une Charte pour quoi faire ?

Beaucoup se sont demandés pourquoi ce projet de Charte Mondiale des Migrants ? N’est-il pas un projet de plus ? alors que tant de conventions et de documents de qualité existent de par le monde et qui ont pris le soin non seulement d’analyser le phénomène des flux migratoires, de refléter avec précision la situation et les difficultés dans lesquelles se trouvaient les migrants et d’identifier les droits qui doivent être attribués à des millions d’hommes et de femmes qui circulent à travers le monde……………..

une charte de principes qui pose la question d’un certain nombre de droits fondamentaux :

 Le premier d’entre eux est celui de la liberté de se déplacer sur notre planète et de s’installer librement où on le souhaite au même titre que les droits qui sont accordés à la libre circulation des marchandises et des capitaux.

 Le second est l’égalité de droits dans tous les domaines de la vie entre migrants et nationaux dans les pays d’accueil.

 l’exercice par tous d’une pleine citoyenneté fondée sur la résidence et non la nationalité.

Gorée 2011 : le retour vers l’Humanité

Afin que cette Charte représente la vision de tous les migrants, il est indispensable de créer une Charte unique. Les animateurs de la charte ont donc choisi d’organiser une Assemblée Mondiale des Migrants sur l’île de Gorée (Sénégal) quelques jours avant le Forum Social Mondial (3 et 4février 2011) afin d’adopter après deux jours de discussions réunissant des migrants du monde entier la Charte finale afin de la diffuser au niveau mondial et la première occasion ce sera lors du FSM… »

 

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :