Publié par : fsivry | 20 mai 2016

« Festival Sur Les Pointes »_Vitry 20-22 mai

Le Village des altrnative concrètes,... Vitry 2016

Samedi 21 mai – dimanche 22 mai  (13h-21h)

2e éd. du « Village des Alternatives
concrètes,
sociales et écologiques
pour demain »

sur le site du festival « Sur Les Pointes »

au Parc départemental des LILAS

(1 voie Georges Carré à VITRY-SUR-SEINE)

 

 

 

 

Le « Village » est en accès libre !

C’est une 20aine de stands d’associations du Val de Marne (sur les thèmes : Consommer et vivre autrement / Déchets, recycler, transformer / Aménagement du territoire…), des concerts, spectacles & une ambiance foraine, des animations, bricolage & jeux, des ateliers cuir, forge et four à pain, des artisans, et de quoi manger et boire local !

Nouveauté 2016, des Ballades Urbaines sont organisés le samedi 21 à travers le Val-de-Marne pour atteindre, depuis trois points de départ différents, le Festival Sur Les Pointes. Elles sont organisées par les associations « Le voyage métropolitain », « À Travers » et « À travers Paris ».

De plus, nos amis de « Planète Lilas », maraîchers voisins du festival, ouvriront leurs portes ce même week-end pour des animations autour du maraîchage & jardinage : Conférence sur l’agriculture en 2050, théâtre-forum sur l’alimentation, visite du site de production maraîchère…

Lors du Festival, la projection du documentaire MIEL EN BANLIEUE aura lieu le dimanche 22 mai à 17h en présence de son réalisateur Florent Kolandjian et de Carolina Marelli de l’association Abeille Machine (Fontenay-sous-bois).

Le site du Village : http://www.surlespointes.fr/le-village/

Le site du festival : http://www.surlespointes.fr

Vous êtes invités à « Aimer » la nouvelle page Facebook du Village : http://www.facebook.com/villagesurlespointes

Vidéos : pour donner un aperçu du Village des Alternatives, voici un reportage réalisé l’année dernière par la TV Val de Marne : https://vimeo.com/128981906

et l’ After-Movie : https://www.youtube.com/watch?v=4JO_QMP9SyA

Vous êtes attendus nombreux au
« Village des alternatives
concrètes, sociales et écologiques pour demain » !

PLAN d’ACCES : http://www.surlespointes.fr/infos-pratiques/

… de préférence, ne venez pas en voiture … bus à proximité à partir de Paris Porte de Choisy, depuis Ivry, dans Vitry…

Publié par : fsivry | 18 mai 2016

Laissez-les grandir ici ! Appel de RESF 94

Le CIVCR (Comité ivryren de vigilance contre le racisme et pour l’aide aux sans-papiers) nous informe et s’associe à l’appel au rassemblement unitaire, initié par Resf Val de Marne (Réseau éducation sans frontières) et soutenu par de nombreuses associations et des syndicats :

mercredi 25 mai à 14 h 30
devant la Préfecture de Créteil

Appel à Rassemblement le 25 mai 2016_Préfecture Créteil

(information et pétition transmises par l’association POLLINIS (Association Loi 1901 – 143 avenue Parmentier, 75010 Paris site :  www.pollinis.org ) :

STOP  à la directive européenne SECRETS D AFFAIRES (avril 2016) (image)

Ce qu’il vient de se passer est très grave :

« hier, le Parlement européen a adopté la directive « Secrets d’affaires » dictée par les lobbies, pour leur faciliter la commercialisation de pesticides ou de médicaments sans devoir rendre de comptes à personne : ni aux citoyens, aux agriculteurs, aux médecins ou aux malades, ni aux scientifiques indépendants, ni même aux autorités sanitaires censées les contrôler.

Les députés se soumettent à la loi des lobbies !

C’est une véritable trahison de l’intérêt général et des citoyens qu’ils sont censés représenter, au profit de l’industrie et ses milliards de bénéfices. Et seule une mobilisation massive et immédiate de tous les citoyens à travers l’Europe peut encore couper court à cette prise de pouvoir des lobbies à Bruxelles :

Il nous reste un mois, tout juste, avant le vote final au Conseil des ministres de l’Union Européenne –ce sont eux au bout du compte du vont vraiment décider d’approuver ou non, au nom de leur gouvernement, la directive « Secrets d’affaires »-.

Avec votre aide, nous devons être au moins 1 million de citoyens pour faire pression sur le Conseil et les gouvernements des pays membres de l’Union Européenne,
et obtenir le rejet du texte.

C’est possible : en 24 heures, nous avons déjà réussi à réunir 150 000 signatures !

Alors signez sans attendre votre pétition au Conseil,
et transférez au plus grand nombre de personnes possible cet e-mail
pour faire connaître la situation, et rassembler un maximum de citoyens
contre la directive des lobbies !

JE SIGNE sur :

http://info.pollinis.org/fr/notoxicbizsecrets-consilium/

Quelles seraient les conséquences de cette directive :
« Imaginez. Votre enfant ou votre conjoint tombe gravement malade. Les médecins diagnostiquent un cancer qu’ils pensent lié à l’utilisation massive de certains pesticides dans votre région, ou à l’absorption régulière de petites doses de ces mêmes produits à travers l’alimentation.Vous et votre famille, mais aussi des médecins et des scientifiques indépendants, demandent à l’entreprise qui fabrique ces produits de leur fournir les détails des tests et des études qui ont servi à autoriser leur commercialisation, pour comprendre ce qui s’est passé, peut-être même trouver un  moyen de sauver votre enfant ou votre conjoint malade et éviter que de tels drames se reproduisent à l’avenir.

Mais l’entreprise agrochimique concernée refuse de divulguer ces informations. Grâce à la directive sur le secret des affaires que l’Union européenne s’apprête à faire passer (1), elle est désormais en droit de le faire : rien ni personne ne pourra plus l’obliger à fournir ces informations pourtant capitales pour la santé de millions d’individus – sous prétexte qu’elles contiendraient des données précieuses qui assureraient des bénéfices confortables et durables à l’entreprise en question !-

Pire : les journalistes ou les scientifiques qui s’aventureraient à rendre publics ces éléments confidentiels classés « Secrets d’affaires » pourraient être poursuivis devant la justice et risquer une amende colossale et jusqu’à 5 ans de prison !

Ce cauchemar absurde est une réalité imminente qui menace l’Europe
et tous ses habitants, VOUS ET MOI COMPRIS.

Après des années de lobbying intensif, un petit groupe de multinationales agrochimiques et pharmaceutiques est en train de parvenir à son but.

Une directive draconienne de l’Union européenne est sur le point de nous interdire définitivement, à nous citoyens, journalistes, lanceurs d’alerte, médecins et scientifiques indépendants… l’accès à toutes les données  scientifiques exigées par la réglementation pour pouvoir mettre un pesticide ou un nouveau médicament sur le marché.

Il s’agit de la nouvelle Directive du Parlement européen et du Conseil sur la protection des savoirs-faire et des informations commerciales non divulguées (secrets d’affaires) contre l’obtention, l’utilisation et la divulgation illicite, qui vient d’être approuvée par le Parlement européen à Strasbourg le 14 avril 2016, et qui sera votée en dernier ressort par le Conseil le mois prochain.

C’est une offensive sans précédent contre notre droit à l’information
et notre droit à protéger notre santé et notre environnement.

Quels que soient les enjeux qui servent à justifier cette directive, son but est extrêmement clair :

**Garantir, en inventant un nouveau droit, que les intérêts des multinationales vont toujours passer avant l’intérêt général et avant l’intérêt des citoyens…

**Permettre que les dossiers d’homologation des éléments composant les produits phytopharmaceutiques soient encore plus opaques pour faciliter la commercialisation des pesticides et des médicaments ou les maintenir plus longtemps sur le marché…

**Sécuriser enfin des milliards de profits pour l’industrie agrochimique et pharmaceutique dans les années à venir en empêchant que n’éclatent d’autres grands scandales sanitaires et environnementaux et éviter que leurs produits ne puissent être retirés du marché.

Cela fait des années que les multinationales rêvent d’imposer ces mesures.

Elles ont déjà réussi en partie à verrouiller le système et empêcher les citoyens et les chercheurs indépendants de venir mettre le nez dans leurs affaires :

Vous avez sans doute entendu parler de l’affaire du glyphosate, l’ingrédient principal du fameux RoundUp de Monsanto, cet herbicide ultra-contesté qui est pourtant le plus massivement utilisé en Europe et dans le monde ?

Un rapport de l’OMS (l’Organisation mondiale de la santé) vient de dénoncer le produit en question dans un rapport alarmant (2) dans lequel il est soupçonné de provoquer des cancers chez les agriculteurs qui les utilisent, et dans la population… et pourtant : L’Union européenne, de son côté, juge qu’il est « improbable » que l’herbicide incriminé soit à l’origine de ces problèmes, et –en s’appuyant sur des études scientifiques controversées financées par Monsanto – autorise sa commercialisation dans toute l’Europe (3) !

Lorsque des labos indépendants demandent l’accès à ces études pour en faire une contre-expertise et en avoir le cœur net, c’est un refus catégorique qui leur est opposé : ces études contiendraient des données classées « Secrets d’affaires », et il serait contre l’intérêt de l’entreprise de les divulguer.

D’après l’Union européenne, l’autorisation de commercialiser un pesticide se baserait donc avant tout sur la « bonne foi » d’une multinationale qui brasse des milliards de profits annuels grâce à ce même produit. C’est renversant !

Autre cas récent qui devrait nous alerter :

C’est arrivé à Rennes, en France – et largement médiatisé : une personne volontaire pour un essai clinique est décédée à cause du traitement qu’elle testait. Des scientifiques demandent aujourd’hui la publication des données de l’essai clinique en question pour comprendre ce qu’il s’est passé exactement. Mais le laboratoire pharmaceutique concerné, Biotrial, refuse, en prétextant qu’il doit protéger ses « secrets d’affaires » (4).

Ce que veulent obtenir les lobbies aujourd’hui, c’est que toutes ces pratiques moralement indéfendables soient officiellement gravées dans le marbre d’une directive européenne qui rende toute contestation et tout recours juridique impossible à l’avenir.

Comment les multinationales font-elles pour imposer si facilement leur volonté à tout un peuple ?

C’est difficile à croire, mais :

La directive sur les secret des affaires est la dernière étape d’un plan élaboré dans le plus grand secret par leurs lobbies, main dans la main avec la Commission européenne et le Parlement européen, pour garantir que ni les citoyens, ni les chercheurs indépendants ne viendront plus se mettre en travers de leur chemin lorsqu’ils commercialisent des pesticides nocifs pour les pollinisateurs, l’environnement ou même la santé humaine.

Pendant plus de trois ans, les lobbies ont dicté, quasiment ligne par ligne, leur loi à la Commission européenne.

L’association Corporate Europe Observatory, qui milite contre l’emprise des lobbies au sein des institutions européennes, a suivi ce processus. Ce que montre son rapport (5) est édifiant :

– Le groupe qui a rédigé la directive sur le secret des affaires était composé de seulement deux membres du personnel de la Commission et d’une armada d’experts, de consultants, de juristes et d’avocats travaillant directement pour l’industrie ;

– Les échanges de mails qui ont fuité entre la Commission et les lobbies montrent clairement qui est a été aux manœuvres pendant tout ce temps : les lobbies dictent, la Commission applique ;

– Les représentants de la société civile ont été soigneusement écartés des débats depuis le début des négociations. Ils n’ont même pas été tenus informés des réunions pendant lesquelles la directive a été élaborée, alors que les lobbies de l’industrie étaient invités à intervalles réguliers par la Commission à donner leur avis sur l’avancement des travaux.

Il s’agit clairement d’une directive faite sur mesure pour les lobbies et par les lobbies, qui vise à s’assurer que les citoyens, les associations et les scientifiques indépendants ne viendront plus mettre le nez dans leurs affaires.

Mais il reste un espoir d’empêcher les lobbies de faire définitivement la loi en Europe.

Malgré la trahison des députés européens il y a quelques jours, qui ont décidé de faire passer l’intérêt des multinationales avant celui des citoyens qu’ils sont censés représenter en adoptant le texte dicté par les lobbies…

… rien n’est encore joué : il reste encore un vote décisif, au Conseil de l’Union Européenne.

Un collectif d’associations, de syndicats et de représentants des citoyens européens (6), a lancé un appel pour que les institutions européennes rejettent purement et simplement la directive sur le secret des affaires.

Avec POLLINIS nous avons décidé de jeter nos forces dans cette bataille, pour que la voix des citoyens soit vraiment entendue des politiques.

Avec l’aide de nos membres et sympathisants, nous avons lancé une mobilisation éclair : en quelques heures, nous avons récolté 150 000 signatures à notre pétition contre la directive des lobbies.

Il faut que cette action prenne une ampleur sans précédent pour atteindre rapidement 1 million de personnes en Europe. C’est le seul moyen de mettre une pression suffisante sur les membres du Conseil pour obtenir l’abandon de cette directive honteuse.

C’est pour cela que nous faisons appel à vous aujourd’hui :

Les lobbies ont beau être assis sur des milliards et se payer des consultants à prix d’or pour influencer les décideurs européens…

…nous sommes 500 millions de citoyens européens. Et c’est de nous que les institutions tirent leur légitimité !

Il est grand temps de le leur rappeler…

Faites maintenant un geste symbolique fort en signant la pétition contre la nouvelle directive européenne sur le secret des affaires- pour la protection des citoyens et le respect de notre droit à l’information, et ralliez un maximum de personnes supplémentaires, pour que tous ensemble on pèse plus lourd dans la balance que les lobbies !

Le vote a eu lieu il y a quelques jours en catimini au Parlement, et la majorité des personnes en Europe ignore encore totalement ce qui se trame dans leur dos, et les conséquences dramatiques que cela implique pour leur avenir et celui de leurs enfants.

C’est pourquoi nous comptons vraiment sur vous pour signer la pétition, et nous aider à informer un maximum de personnes, en France, et dans tous les pays européens que vous pourrez nous aider à toucher.

Il n’y a qu’en luttant activement pour nos droits que nous pouvons stopper l’initiative conjointe des multinationales et de l’Union européenne.

Notre association s’organise pour lancer la pétition dans d’autres pays européens. Mais nous avons besoin de vous pour la diffuser, le plus rapidement possible et auprès du plus grand nombre possible : copiez les liens suivants, et transférez-les à vos amis et contacts partout en Europe :

Il n’est pas question ici de dire que les entreprises n’ont pas le droit de vouloir protéger de la copie illégale leurs recherches et leurs inventions– le droit de la propriété intellectuelle existe déjà depuis longtemps pour répondre à ces besoins.

Mais il ne s’agit pas de ça ici : dans cette nouvelle directive, le droit au secret sert de prétexte pour justifier un verrouillage complet et définitif du système au profit de quelques multinationales, et enlever tout droit de recours et d’information aux citoyens !

Si vous ne faites pas entendre votre voix en signant la pétition, les bureaucrates européens en déduiront que personne ne se soucie de ce recul incroyable de l’intérêt général.

Ils penseront alors que cet énorme cadeau qu’ils font à l’industrie agrochimique et pharmaceutique en particulier n’a attiré l’attention ni l’indignation de personne.

Alors s’il vous plaît, exprimez-vous. C’est le moment de vérité.

Votre signature donnera une légitimité démocratique décisive aux démarches que les associations pourront entreprendre sur le plan juridique.

Et après avoir signé votre pétition, transférez ce message à toutes les personnes que vous connaissez. Dites-leur qu’il est temps d’agir – il n’y a vraiment pas de temps à perdre. »

Nicolas Laarman, Délégué général de POLLINIS

——————————
Références :

(1) Proposition de DIRECTIVE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL sur la protection des savoir-faire et des informations commerciales non divulgués (secrets d’affaires) contre l’obtention, l’utilisation et la divulgation illicites
(2) L’étude de l’OMS publiée dans The Lancet : Carcinogenicity of tetrachlorvinphos, parathion, malathion, diazinon, and glyphosate.
(3) »Commanditées par une vingtaine de firmes agrochimiques, regroupées au sein du Glyphosate Task Force (GTF) et représentées par Monsanto, ces études sont pour l’heure tenues secrètes. […] Tandis que l’EFSA fonde partiellement son avis sur les études industrielles fournies par le GTF et tenues confidentielles, le CIRC appuie son analyse sur les études publiées dans la littérature scientifique, principalement conduites par des chercheurs du monde académique ».
(4) Biotrial : de nouvelles révélations troublantes dans l’essai clinique mortel de Rennes. À lire sur le Figaro.fr.
(5) Towards legalised corporate secrecy in the EU? Corporate Europe Observatory 28 avril 2015
(6) Liste complète sur le site de CEO (corporate europ observatory) : http://corporateeurope.org/fr/power-lobbies/2016/03/protection-des-secrets-daffaires

Le Forum Social à Ivry (FSI) vous invite à une Rencontre-débat sur le thème de

la rénovation urbaine

autour du film documentaire « Quand les habitants prennent l’initiative »

mercredi 13 avril à 20h
au local du Forum Social à Ivry

10 promenée G. Philipe (R. de chaussée du C.C. Jeanne Hachette)

(Voir le programme complet de la soirée, plus bas dans notre article du 30 mars)

Lors de la journée du 12 septembre 2015, où le Forum social à Ivry accueillait une étape du Tour de France en tandem ALTERNATIBA en Ile-de-France, la Ville d’Ivry s’était engagée à signer le « Pacte pour la Transition » qui lui avait été présenté…

demain, 6 avril à 18h30 en Mairie

Philippe BOUYSSOU, Maire d’Ivry

signera les engagements de ce Pacte
qui ont été votés par le Conseil municipal

 

VENEZ NOMBREUX(SES) assister à ce moment d’engagement précieux pour le futur des citoyens de notre ville !

Publié par : janenoppe | 30 mars 2016

Rénovation urbaine : un rendez-vous du FSI

Les rendez-vous du FSI, c’est le retour !
Rencontre-débat sur le thème de la rénovation urbaine autour du film documentaire « Quand les habitants prennent l’initiative »
C’est mercredi 13 avril à 20h
au local du Forum Social à Ivry

Vous êtes tous chaleureusement invités !

flyer RDV FSI alma gare_2appl

 

 

Deux films à voir en Avril au Cinéma le Luxy d’Ivry : ne les manquez pas !
Les réalisateurs seront là pour en discuter

 Comme des Lions affiche  

Dimanche 3 avril à 17h

Projection du film

« Comme des lions »

Rencontre avec la réalisatrice

Françoise Davisse

Un partenariat avec
la CGT et Attac

 

En 2013 l’usine PSA d’Aulnay dans le 93 emploie 3000 personnes dont 400 intérimaires. Ces salariés découvrent les mensonges de la direction et se bagarrent pendant deux ans contre la fermeture de leur usine : une tranche de vie exceptionnelle, un moment d’intelligence collective, d’aventures et de fierté.

Françoise Davisse est documentariste ; après de nombreux films-témoins de la société d’aujourd’hui, elle s’immerge dans la lutte et nous raconte cette expérience

Plus d’infos ici :
Comme des lions.

 affiche merci patron  

Mercredi 6 avril à 20h

Projection du film

« Merci Patron ! »

Rencontre avec le réalisateur

François Ruffin

Un partenariat avec Attac

 

François Ruffin est journaliste : rédacteur en chef du journal Fakir ; il écrit dans le Monde Diplo et travaille avec Daniel Mermet pour Là-bas si j’y suis.

C’est son premier film fait d’émotion et de rigolade : une lutte déjantée mais efficace aux côtés des syndicats contre l’empire du luxe LVMH et son patron Bernard Arnault, pour la défense de ceux qui perdent leur emploi délocalisé.

Plus d’info ici :
Merci Patron !-

Publié par : fsivry | 15 mars 2016

FAITES du PRINTEMPS !_20 MARS

Vous êtes convié(e)s à fêter le printemps sur l’esplanade du parc des Cormailles

DIMANCHE 20 MARS à partir de 12h !

au parc des Cormailles

Au programme : cantine de rue à prix libre, sports collectifs, brocante, trocs d’habits, …

Fête du printemps 2016

Publié par : fsivry | 9 mars 2016

STOP à l’état d’urgence !_12 et 18 mars

Le Collectif ivryen contre l’état d’urgence et la déchéance de nationalité nous informe de 2 rendez-vous prévus en mars pour dire NON à l’état d’urgence et à la déchéance de nationalité :

MANIFESTATION à PARIS
samedi 12 MARS

13 h, RV au métro Mairie d’Ivry pour un départ commun
14 h, métro St-Michel
15 h, Rassemblement : place Edmond Rostand (RER Luxembourg)

——————————————-

Réunion publique à CRETEIL
vendredi 18 MARS (19h-22h)

à la « Maison des syndicats »
(11, rue des Archive
s – M° « Créteil Préfecture »)

Départ collectif depuis la Mairie d’Ivry à 18h

Avec : le Collectif citoyen du VdM, le CUC, Ensemble !, la FCPE 94, la FSU 94, la LDH 94, le MJCF 94, le MRAP 94, le NPA 94, le PCF 94, le PG 94, Solidaires 94, l’UD-CGT94

——————————

Signez la pétition !

http://www.nousnecederonspas.org/

——————————

« Malgré l’opposition de plusieurs parlementaires, le risque est grand pour notre démocratie de voir le projet de constitutionnalisation de l’état d’urgence et de la déchéance de nationalité aboutir.

Nous pensons que l’état peut protéger les habitant-e-s face au terrorisme sans remettre en cause les libertés et l’égalité des droits.

L’état d’urgence qui a été décrété pour 12 jours par le gouvernement en réaction à l’horreur des attentats de novembre est prolongé de 3 mois en 3 mois et sera sans doute encore prolongé «jusqu’à la défaite de DAESH» d’après M. VALLS.

Aujourd’hui, il faut sortir de l’état d’urgence !

Car l’état d’urgence conduit à des décisions arbitraires et représente une menace pour les libertés publiques et l’État de droit. Il permet aux préfets de prendre des mesures de restriction de liberté sans aucun contrôle de la justice. Depuis novembre, plus de 3000 perquisitions administratives ont été effectuées qui n’ont débouché que sur une enquête pour des faits relevant du terrorisme. Plus de 450 personnes ont été assignées à résidence pour de vagues motifs comme cet habitant de Vitry qui est resté 65 jours sans pouvoir sortir avant que le Conseil d’État annule cette décision. Toutes ces mesures dont l’efficacité dans la lutte contre le terrorisme n’est pas démontrée, contribuent au renforcement des préjugés racistes, aux amalgames et aux pratiques discriminatoires vis à vis des populations les plus fragilisées. 

De plus l’interdiction des rassemblements et de certaines manifestations entraîne la multiplication des arrestations, un fichage policier des militant-e-s et parfois des condamnations. L’état d’urgence se révèle alors être une arme aux mains du gouvernement pour étouffer toute contestation sociale. A la veille de la Cop 21, les manifestations pour la défense du climat ont été interdites. Des perquisitions ont été effectuées chez des militant-e-s écologistes ou des agriculteurs bio. Parmi celles et ceux qui ont osé braver l’interdiction, plus de 300 personnes ont été mises en garde à vue jusqu’au lendemain.L’état d’urgence permet aujourd’hui à la police d’empêcher des militant-e-s de diffuser des tracts pour alerter la population contre ces restrictions de nos libertés (tout rassemblement de plus de trois personnes est interdit). Les syndicats dénoncent une véritable chape de plomb sécuritaire qui entrave leur action à un moment où l’offensive patronale et gouvernementale contre le code du travail, l’emploi et les salaires est féroce.

Quant à la déchéance de la nationalité française pour les binationaux/ales, elle vise les français selon leur origine et ne peut que renforcer le racisme et les discriminations qui ne cessent déjà d’augmenter. Ce climat de repli sur soi identitaire cherche aussi à monter les travailleurs/euses français-es contre les travailleurs/euses étranger-e-s avec ou sans papiers alors que leurs intérêts sont communs ! »

———————————–

Signataires : ACDR, APEIS Ivry, CCI, UL CGT Ivry, CIVCR, journal Charivary , Ensemble Ivry, FSU, Fédération des tunisien(e)s citoyen(ne)s des deux rives, JC 94,LDH section Ivry-Vitry-Charenton, le Massicot, NPA Ivry, PCF Ivry, PG Ivry, RESF Ivry, UL Solidaires 5è-13è-Ivry, et des citoyen-ne-s et habitant-e-s d’Ivry.

Publié par : fsivry | 3 mars 2016

Violences faites aux femmes – Ivry, le 9 mars

Logo_LDH (moyen)Viols, harcèlement sexuel, violences domestiques, mariages forcés, crimes « d’honneur », mutilations génitales : toutes ces violences sont la négation des droits humains.

En France, tous les deux jours, une femme meurt sous les coups de son compagnon ou ex-compagnon.

On doit, on peut combattre ces violences !

► Par des actions de prévention, par l’éducation, par l’information, par la protection des victimes.

►Par des poursuites pénales contre les auteurs de violences.

La « Convention d’Istanbul », un traité international que la France a ratifié, fixe les actions à mener contre les violences, toutes les violences, faites aux femmes.

Elle oblige les États à agir concrètement.
Elle renforce les droits des femmes.

Pour connaître et faire connaître ces droits :

Réunion publique, le 9 mars 2016 à 19 h
à l’Espace Gérard Philipe

(R. de Ch. du Centre comm. J. Hachette – Ivry – sur – Seine, )

Métro : Mairie d’Ivry

avec Floriane Leclercq, animatrice du groupe de travail de la LDH « Femmes – Genre – Égalité ».

Voir le Tract de la LDH « Ivry-Vitry-Charenton » : LDH – Violences faites aux femmes – 9 mars 2016 (tract)

Older Posts »

Catégories